Plateforme d'écriture en ligne
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les personnages féminins

Aller en bas 
AuteurMessage
Envolée
Quill Queen
avatar

Messages : 31156
Age : 26
Localisation : Région parisienne
Loisirs : Vivre
Auteur/Lecteur : Les deux !

MessageSujet: Les personnages féminins   Mar 9 Oct 2018 - 11:19

Rohaise a lancé aujourd'hui un topic sur l'écriture inclusive et ça m'a donné envie d'ouvrir ce topic de discussion auquel je pense depuis longtemps.

J'ai commencé à réfléchir à la question de la construction des personnages féminins après un atelier d'écriture avec Samantha Bailly. En bref, l'idée était de lister trois mots qui nous venaient quand on pensait aux femmes, puis de construire un personnage avec leur contraire. On s'est retrouvées avec des personnages féminins laids, disgrâcieux, aigris... Et franchement, les textes qui en sont sortis étaient tous super !

A partir de ce moment, je n'ai pu que constater à quel point on manque d'exemples de personnages féminins diversifiés dans la littérature. Je lisais la dernière fois l'interview d'une autrice qui disait que les éditeurs lui avaient demandé de rendre son héroïne belle pour plaire à davantage de lecteurs. Ca m'a beaucoup choquée. Mais au final, ce n'est pas très surprenant que le sexisme resurgisse jusqu'en littérature, quand il est si présent dans la société.

Par ailleurs, je ne sais pas si vous le savez, mais je tiens un blog et j'ai déjà commencé à réfléchir à cette question :

L'introduction
La première partie sur le physique des personnages féminins
La deuxième partie sur le physique des personnages féminins

Pour l'instant, je n'ai traité que les aspects physiques mais je n'ai pas prévu de m'arrêter en si bon chemin. Laughing Et je suis curieuse de savoir ce que vous en pensez. Comment construisez-vous vos personnages féminins ? Faites-vous l'effort de vous éloigner des clichés, des "jambes fuselées" ou des "seins ronds et laiteux" qu'on croise partout ? D'ailleurs, quid d'héroïnes noires, handicapées ? D'héroïnes laides ?
Revenir en haut Aller en bas
http://elodie-agnesotti.com/
Rohaise
Mot de Velours
avatar

Messages : 977
Age : 22
Localisation : Paris
Loisirs : Etudiante la nuit, fatiguée le jour. Souvent gênante, rarement gênée.

MessageSujet: Re: Les personnages féminins   Mar 9 Oct 2018 - 11:35

Topic très intéressant !

Pour répondre à tes questions... en fait, personnellement, ce que j'essaie de faire, c'est avant d'écrire un personnage féminin... j'essaie d'écrire un personnage tout court. En général, quand je construit un personnage, je me concentre sur une idée sociologique ou psychologique en particulier (ex : le racisme pour un personnage noir ; la dépression pour un.e dépressif.ve) et de là, je commence à le construire. J'essaie de personnifier une idée. Puis de le complexifier en prenant en compte les réalités du genre : une même expérience ne sera pas vécue de la même façon pour un homme ou une femme (ex : rentrer à 3h du mat', en pleine nuit, après une soirée). Je le prends en compte mais j'essaie effectivement de ne pas essentialiser le personnage par rapport à ça. En général, le personnage aborde d'autres problématiques.

Le problème important que soulève ta question sur la construction du personnage féminin, c'est le genre en tant que construction sociale : une femme doit être comme ça, un homme comme-ci. Et si on veut essayer de diversifier, il faut essayer de voir au-delà de sa propre expérience, de lire sur celles des autres, pour bien comprendre la complexité et la réalité du monde dans lequel on vit. En fait, il faut déconstruire. Ce qui est dommage, c'est que par exemple, pour une femme, on souhaite qu'elle soit belle (et donc mince, btw). Et si elle ne l'est pas, c'est un antihéros. Je trouve ça vraiment regrettable.

L'intérêt de la diversité, c'est aussi (surtout) l'identification. Dans la littérature, que le personnage soit homme ou femme, c'est incroyable tous les banc.he.s qu'on retrouve. Il y a très peu de racisé.e. Et pour une personne noire qui lit un bouquin et qui ne voit jamais sa couleur de peau représentée (autrement que dans des clichés), ça peut lui donner l'impression que les noir.e.s ne sont pas dignes d'intérêt ou d'être des héros.ïnes. Ca contribue à la marginalisation.

Et si je fais un personnage féminin qui correspond aux canons de la société, c'est en général pour le critiquer (pas dans le sens dévaloriser, mais dans le sens : soulever des questions). Et en général, il y a souvent une évolution au fil de l'histoire. Mais ça, c'est complètement un parti pris de ma part.

Donc pour faire simple : oui, je cherche au maximum à me défaire des clichés et à faire un personnage féminin complexe, non pas pour son genre (même si ça a une importance), mais pour sa personne en elle-même. c:

Je sais pas si je suis claire...
Revenir en haut Aller en bas
Envolée
Quill Queen
avatar

Messages : 31156
Age : 26
Localisation : Région parisienne
Loisirs : Vivre
Auteur/Lecteur : Les deux !

MessageSujet: Re: Les personnages féminins   Ven 30 Nov 2018 - 12:01

Je viens de me souvenir que je ne suis jamais revenue te répondre.

Ce que tu dis au début est super intéressant, et ça me rappelle un article sur lequel j'étais tombé. En gros, le gars expliquait qu'il était plus facile pour un mec de construire des personnages masculins et qu'il parvenait mal à se projeter dans un personnage féminin. J'étais en désaccord complet avec lui, je trouve que c'est vraiment une excuse facile pour justifier le fait qu'il y ait moins de personnages féminins en littérature : "je les comprends pas, donc j'en mets pas dans mes histoiresi". Rolling Eyes La plupart des commentaires sous l'article évoquait le fait qu'il faut, justement, construire un personnage tout court avant de penser à son sexe et son genre.

En fait, j'ai bien peur que lorsqu'on attaque un personnage par le prisme du genre, on en vienne forcément à l'essentialisation et la généralisation (comment réagirait une femme à ça ? que dirait un homme dans cette situation ?). Alors que ça n'a aucun sens. Je me reconnais moi-même souvent davantage dans mes personnages masculins, alors... Laughing

La question de la diversité rejoint celle des personnages féminins, et en même temps, c'est quand même fou de se dire ça quand plus de la moitié de l'humanité est de sexe féminin. Rolling Eyes Mais je trouve ça triste qu'on n'ait pas davantage de personnages noirs, handicapés, asexuels... sans qu'ils ne soient là en tant que faire-valoirs.

A titre personnel, j'essaie de faire attention à l'équité au niveau de mes personnages. Par exemple, dans Eclosions, j'ai quatre personnages principaux, deux hommes, deux femmes. Et même pour mes deux femmes, j'essaie de penser à un destin qui soit différent de celui réservé à la plupart des personnages féminins : trouver son homme et l'épouser. Déjà, je pense que l'une des deux est asexuelle - je dis "je pense" parce que je la découvre au fur et à mesure que j'écris - et l'autre est assez indépendante.

Il m'arrive encore assez régulièrement de m'énerver moi-même quand je vois que j'ai tendance à reproduire certains clichés. Quand je relis les fan fictions que j'écrivais à 15-16 ans, j'ai envie de hurler. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://elodie-agnesotti.com/
soldat-rose
Mot de Vermeil
avatar

Messages : 4247

MessageSujet: Re: Les personnages féminins   Ven 30 Nov 2018 - 14:02

( les femmes dont les jeux vidéos sont de plus en plus présentes et même en tant qu’héroïne )
Revenir en haut Aller en bas
Envolée
Quill Queen
avatar

Messages : 31156
Age : 26
Localisation : Région parisienne
Loisirs : Vivre
Auteur/Lecteur : Les deux !

MessageSujet: Re: Les personnages féminins   Ven 30 Nov 2018 - 14:12

Oui, enfin, la problématique n'est pas JUSTE d'avoir des femmes, ou des héroïnes, c'est aussi de savoir quelles femmes on montre. Parce que désolée, hein, mais ça, c'est pas une femme...

Spoiler:
 

... c'est une poupée gonflable.
Globalement, ça s'améliore peu à peu (Lara Croft ne se bat plus en short mais en pantalon Laughing) mais on a toujours une sur-sexualisation, et des grosses absurdités du style "bonjour, je me bats à moitié nue". Mais oui, ça s'améliore, alors autant saluer l'avancée.
Revenir en haut Aller en bas
http://elodie-agnesotti.com/
soldat-rose
Mot de Vermeil
avatar

Messages : 4247

MessageSujet: Re: Les personnages féminins   Ven 30 Nov 2018 - 14:29

Met toi à jour aussi waich, 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
soldat-rose
Mot de Vermeil
avatar

Messages : 4247

MessageSujet: Re: Les personnages féminins   Ven 30 Nov 2018 - 14:31







bref je peux passer la journée à t'en citer
Revenir en haut Aller en bas
Envolée
Quill Queen
avatar

Messages : 31156
Age : 26
Localisation : Région parisienne
Loisirs : Vivre
Auteur/Lecteur : Les deux !

MessageSujet: Re: Les personnages féminins   Ven 30 Nov 2018 - 14:44

Ben j'ai dit que ça s'améliorait, hein.

Il n'empêche que quand tu tapes "femme guerrière fantasy" ou "femme fantasy" sur Google Images, ben tu ne trouves que des femmes à moitié nues et hyper sexualisées. Donc c'est pas encore gagné.
Revenir en haut Aller en bas
http://elodie-agnesotti.com/
soldat-rose
Mot de Vermeil
avatar

Messages : 4247

MessageSujet: Re: Les personnages féminins   Ven 30 Nov 2018 - 15:00

haha oui c'est vrai mais d'un certain côté c'est pas déplaisant non plus. 

Après ça dépend peut être aussi de l'histoire et du ton qu'elle veut donné je pense ( en écriture comme en jeu ). 
C'est vrai que j'aime bien imaginer soit une belle femme soit une femme avec beaucoup de charme et de charisme. 
Et ça dépend aussi des cultures, regarde les personnages féminins japonais tu vas vite sentir ta douleur x)
Revenir en haut Aller en bas
Envolée
Quill Queen
avatar

Messages : 31156
Age : 26
Localisation : Région parisienne
Loisirs : Vivre
Auteur/Lecteur : Les deux !

MessageSujet: Re: Les personnages féminins   Ven 30 Nov 2018 - 15:08

Bon, j'ai même pas envie de répondre. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://elodie-agnesotti.com/
Vortex
Mot de Topaze
avatar

Messages : 3270
Age : 30

MessageSujet: Re: Les personnages féminins   Sam 1 Déc 2018 - 3:33

Le charme peut venir de l'intelligence. Quand j'imagine un personnage féminin, j'essaie de rendre le tout réaliste, dans le sens où bien sûr il est question de fonction, mais pas uniquement. Par exemple, une fille peut être canon, décrite comme plantureuse etc, mais ce qui importe vient souvent plutôt de la vision qu'ont les autres personnages d'elle, et personnellement, mon expérience m'a prouvé maintes fois que le charme réside parfois (souvent !) dans les imperfections. Des choses qui se démarquent quoi, mais je ne fais pas de procès à ceux qui manquent d'originalité, je ne peux parler que de mon propre parcours.

Mon projet de roman, L'Ère Maléfique, est née d'un concours portant sur "une histoire avec un personnage féminin fort". J'avais trouvé l'idée super, parce que c'est un fait, les gens ont du mal à donner du mordant à leurs personnages féminins, finissent très souvent par en faire des bombes sexuelles alors que pour moi, plaire au plus bas type de lecteur, en littérature, c'est comme servir du fast-food quand on est chef cuisinier.

Un personnage défiguré, donc, et en 20 chapitres je n'ai jamais mentionné autrement sa poitrine que pour exprimer une réflexion du personnage, c'est-à-dire "encore heureux que la sienne n'est pas trop énorme pour la laisser porter son armure". Et un peu de jalousie aussi, mais heh, pour moi la beauté des femmes réside davantage dans leurs façons de surmonter l'adversité, pas d'ignorer les problèmes, plutôt d'en faire le tour, mettre les choses en perspectives.

Comme j'écris beaucoup d'histoires (lol) j'essaie de varier autant que possible le sexe des personnages, leur identité, traits physique et de caractère. Pour des raisons évidentes, certaines facilités s'avancent comme des évidences, et le défi est justement de contourner tout ça. Difficile de se lancer dans une histoire d'héro obèse sans parler d'obésité, par exemple, surtout si on cherche à faire du sens. En fait j'ai du mal à parler de personnages féminins sans parler de personnages masculins. Je suis un homme, j'ai peut-être donc plus tendance à involontairement créer davantage des personnages masculins, mais je pense qu'il est bien de se rappeler que rien n'empêche de poser des personnages fonctions - difficile d'ignorer l'influence, la place et l'effet de ceux et celles-ci. Le gros thug, le tombeur, l'aguicheuse, la fragile jeune innocence.

Mais toute bonne histoire a besoin d'un peu d'originalité, trouver comment réinventer les classiques en quelque sorte, et pourquoi pas faire apparaître des grosses thugs, des tombeuses, un jeune garçon innocent. Bon bref j'arrête de vous emmerder avec mon fil de pensée chaotique. Je conclurais donc en disant qu'il suffit de regarder autour, dans les médias bien sûr mais surtout dans la vraie vie pour trouver ce qui est juste, intéressant et qui contribue à raconter une bonne histoire. J'aime bien les personnages féminins, mais celles de mes histoires sont rarement des exemples. Mes personnages masculins non plus alors voilà. Ça n'empêche qu'il existe quelques très bons hentai et que ma génétique veut que j'aime les filles à poil (ou même qu'à moitié). C'est justement parce que c'est facile qu'il faut y faire attention.
Revenir en haut Aller en bas
kairos
Mot d'Opale
avatar

Messages : 408
Age : 21
Localisation : terre du milieu
Loisirs : vélo lire écrire courir cinéma magie prestidigitation... vivre

MessageSujet: Re: Les personnages féminins   Sam 1 Déc 2018 - 16:38

Alors alors, je vais ramener mon petit grain de selle (nan allé directe la salière!!!)
pour moi homme=femme du coup mes personnage sont tous construit de la même manière. Ensuite leur personnalité, leur éducation, et la société dans laquelle ils évolue vont faire d'eux des personnage plus ou moins caricaturaux.
Ainsi, je pense que ce n'est pas grave d'avoir une jolie damoiselle en détresse dans un récit si c'est justifié par un contexte et une histoire de vie (princesse toujours couvé par papa maman jamais sortie de chez elle...).
Un personnage peut être un cliché de lui même, y a qu'à regarder dans la vie réelle il y'a bien des gens qui sont des caricatures d'eux même. Le tout c'est que comme dans la vie réelle ça soit justifié par un contexte.

Cependant le fait que cette question se pose souligne que les personnage féminin sont trop souvent des personnage préformer dans un but esthétique. 
(soldat rose: stp ne me parle pas des armures des femmes dans les RPG c'est un sujet sur lequel j'ai été trèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèès sensibilisé)
Face à cette question on peut relever le préformatage également de bon nombre de personnage masculin.  Vortex nous a parlé d'un héros obèse. qu'elle est la dernière histoire que vous avez lu avec un héro obèse? le personnage masculin tout comme le personnage féminin est formaté d'un point de vu esthétique.   
D'où ça vient? De notre imaginaire collectif qui nous pousse vers le prince charmant et la jolie princesse.
imaginaire qui au passage évolue de plus en plus ce qui donne des princesses de plus en plus rebelle.
Nous inventons très peu de chose pour écrire, mais nous reprenons sans arrêt des idées à droite à gauche de nos petites et grande perceptions, de nos souvenir les plus enfouies pour remâcher tout ça et en faire quelque chose qui nous est propre, qui exprime nos idée et notre image du monde.

alors la question que je me pose en lisant ce topique c'est:
en quoi l'imaginaire collectif influe sur nos histoires? 
Revenir en haut Aller en bas
Saskia
Mot de Perle
avatar

Messages : 1371
Age : 23

MessageSujet: Re: Les personnages féminins   Sam 1 Déc 2018 - 18:58

Il y a peu de temps je suis tombée sur un roman de fantasy à l'univers plutôt intéressant, sauf que... le héros était un homme, vivant dans un monde avec 10 fois plus d'hommes que de femmes, et celles-ci étaient limitées aux rôles de Demoiselle en détresse / Prostituée / Guerrière impitoyable. Avec la mère du héros qui meurt de façon tragique au premier chapitre bien sûr. L'auteur était un homme et je dois dire que je n'ai clairement pas apprécié sa vision des femmes. Je sais que même s'il y a des progrès dans ce qui est publié actuellement, ce n'est malheureusement pas un cas isolé et ça m'attriste qu'on écrive encore ce genre de choses aujourd'hui.

Personnellement je me suis bien renseignée sur le sujet de la représentation (des femmes et de toutes les minorités) et je fais très attention à ne pas faire n'importe quoi avec mes personnages.

J'ai eu un déclic il y a quelques années en lisant le témoignage d'une femme autiste qui racontait être déçue de n'avoir pu trouvé dans sa vie qu'un seul livre avec un personnage qui lui ressemblait. Là j'ai eu un choc en me rendant compte qu'en fait jusque là je n'avais jamais vu de ma vie un personnage qui me ressemblait et que je ne m'en étais même pas rendue compte. C'était simple : pour moi, les personnages c'étaient les autres. Je ne connaissais que ça et écrivais la même chose parce que pour moi l'écriture se limitait à représenter la majorité. Ce qui est très intéressant bien sûr, mais c'est aussi très important de pouvoir avoir également accès à des histoires écrites pour nous, avec des thèmes et des personnages qui nous ressemblent, des histoires qui nous parlent vraiment et nous fassent sentir qu'on a nous aussi une place dans le monde.

Après ça j'ai changée radicalement. Je me suis mise à lire tout ce que je pouvais sur le sujet de la représentation, à chercher à lire tous les livres qui sortaient de l'ordinaire pour combler un vrai manque que je ressentais et à écrire de façon beaucoup plus personnelle, parce qu'en fait comme je ne fais pas partie de la majorité et que je comprends bien mieux les exclus, je me suis rendue compte que je préférais largement raconter des histoires à leur sujet. Du coup je vais à contre courant de ce qui se fait habituellement et fait dans mes écrits presque de la sur-représentation. Je rêve tellement d'histoires où les femmes ne sont pas moins nombreuses que les hommes, où elles ont des rôles importants, où les personnages noirs, malades, handicapés, lgbt, gros, laids ont autant de place que les autres. J'espère que dans le futur, ces livres-là ne seront plus aussi dur à trouver.

J'avoue que je ne comprends pas pourquoi certains hommes trouvent plus difficile d'écrire sur un personnage féminin. Il suffit juste de se renseigner auprès de femmes sur les quelques points qui les différencies des hommes et c'est réglé, c'est comme pour écrire à propos d'un meurtrier, pas besoin d'en être un soi même pour tenter de se mettre à sa place. C'est le travail même d'écrivain en fait, de se mettre à la place de tout un tas de personnages différents et de les faire vivre. Alors pourquoi donc vouloir à tout prix se simplifier la tâche en ayant toujours les mêmes personnages : blancs, valides, cis-hétéros, minces, beaux ? Pourquoi vouloir se concentrer sur des personnages qu'on a tous déjà vu mille fois alors qu'il existe tant de diversité humaine quand on veut bien se donner la peine de regarder ?
Revenir en haut Aller en bas
https://saskiaauteure.wordpress.com/
aurelie
Mot de Cristal
avatar

Messages : 281
Age : 28
Localisation : montpellier
Loisirs : educatrice canin, running, couture, tricot
Auteur/Lecteur : les deux

MessageSujet: Re: Les personnages féminins   Dim 2 Déc 2018 - 14:39

Vous avez tous fait le tour de la question donc ce que je vais dire ne rajoutera pas grand chose.

Je construis mes personnages en fonction de ce que j'attends d'eux dans mon histoire. Dans mon roman principal que je n'ai pas encore posté, mes perso principaux 2 hommes et 1 femme sont des chasseurs donc ils nécessitent un corps musclé, bourré de cicatrices. Alors oui, la femme est belle mais pas pulpeuse, juste un joli visage. J'ai une gamine un peu autiste. et un autre personnage masculin handicapé par une blessure. les autres perso varient selon leur âge, leur mode de vie (métier, palais, ferme, soldat, forgeron, ...)

Si je dois mettre un perso avec des gros seins ce sera par intérêt, parce que je veux que la femme renvoie cette image. Essayez de courir avec des gros seins! j'ai pas une petite poitrine ni une grosse et je pleure déjà quand je vais courir, alors j'imagine pas me battre. cela ne veux pas dire que c'est impossible mais il faut habiller le perso de manière à ce que tout tienne en place ^^

à l'inverse mes perso masculins sont des clichés, beau, musclé, galant, parfois un peu macho, dragueur. à les rendre trop viril. j'essaie de travailler à les rendre sensible car cela ne les empêche pas d'être des hommes pour autant.
Revenir en haut Aller en bas
soldat-rose
Mot de Vermeil
avatar

Messages : 4247

MessageSujet: Re: Les personnages féminins   Mer 5 Déc 2018 - 14:00

Kairos : Merci, j'ai ris x)

Alors personnellement, je comprends pas votre problème : 

Dans ce que dis Saskia pour les héros toutbeautoutfaittoutmignon, c'est certes souvent répandu mais ça vise un public bien particulier ou alors un public qui souhaite passer un moment sans se faire chier et poser son cerveau. 

Sérieux quoi, qui n'a jamais regardé ou lu un film avec une grosse blondasse à forte poitrine et un mec capable de déchirer un teeshirt avec ses pecs ? 

Et forcément ce style et majoritairement répandue car facile à écrire ou réaliser peu importe et puis voila c'est du fric facile. 

Au delà, il y a de plus en plus d'histoire avec des persos un peu à la rache. 

Moi la chose qui me dérange mais ça tout le monde s'en fou, à chaque fois qu'on utilise un personnage original ( handicapé/gros lard/ lesbienne et j'en passe), il faut toujours faire un parallèle sur sa spécificité alors qu'on s'en branle. 

Bref tout ça pour dire, il faut de tout pour faire un monde
Revenir en haut Aller en bas
Envolée
Quill Queen
avatar

Messages : 31156
Age : 26
Localisation : Région parisienne
Loisirs : Vivre
Auteur/Lecteur : Les deux !

MessageSujet: Re: Les personnages féminins   Lun 10 Déc 2018 - 13:46

kairos a écrit:
le personnage masculin tout comme le personnage féminin est formaté d'un point de vu esthétique.
Alors, oui dans une certaine mesure, mais pas autant. L'exemple type, c'est l'acceptation de la laideur. En Fantasy, on a de nombreux exemples de personnages masculins balafrés, laids, abîmés... mais tout de même considérés comme des tombeurs puisqu'ils attirent toutes les femmes. Combien d'exemples de personnages féminins avec des cicatrices la littérature nous offre-t-elle ? Très peu. Donc oui, bien sûr que les personnages masculins sont aussi formatés en fonction d'un idéal, mais tu as également un relent de sexisme qui se rajoute à ça. Il y a malgré tout bien davantage de diversité chez les personnages masculins.

Saskia a écrit:
J'avoue que je ne comprends pas pourquoi certains hommes trouvent plus difficile d'écrire sur un personnage féminin. Il suffit juste de se renseigner auprès de femmes sur les quelques points qui les différencies des hommes et c'est réglé, c'est comme pour écrire à propos d'un meurtrier, pas besoin d'en être un soi même pour tenter de se mettre à sa place. C'est le travail même d'écrivain en fait, de se mettre à la place de tout un tas de personnages différents et de les faire vivre. Alors pourquoi donc vouloir à tout prix se simplifier la tâche en ayant toujours les mêmes personnages : blancs, valides, cis-hétéros, minces, beaux ? Pourquoi vouloir se concentrer sur des personnages qu'on a tous déjà vu mille fois alors qu'il existe tant de diversité humaine quand on veut bien se donner la peine de regarder ?
Entièrement d'accord avec toi et là encore, c'est une forme de sexisme. "Je ne comprends pas les femmes", comme si on venait d'une autre planète, alors qu'en vrai, il suffit de nous traiter comme des êtres humains et de se renseigner un minimum sur les spécificités purement liées au sexe (les règles, que sais-je encore...). Tu le dis très justement mais sinon, on n'écrirait pas du tout d'histoires de meurtriers.

Soldat Rose a écrit:
Moi la chose qui me dérange mais ça tout le monde s'en fou, à chaque fois qu'on utilise un personnage original ( handicapé/gros lard/ lesbienne et j'en passe), il faut toujours faire un parallèle sur sa spécificité alors qu'on s'en branle.
Non je suis d'accord, je trouve que c'est dommage de considérer qu'un personnage gros doit forcément amener à traiter d'obésité... Parce qu'au final ça sert d'excuse "j'ai pas envie de parler de ça donc non". On peut avoir un personnage gros ET ambitieux, ET plein de ressources etc...
Revenir en haut Aller en bas
http://elodie-agnesotti.com/
soldat-rose
Mot de Vermeil
avatar

Messages : 4247

MessageSujet: Re: Les personnages féminins   Lun 10 Déc 2018 - 15:09

Donc on est d'accord sur ce que je viens de dire. 

Perso, dans certains médias quand tu as un personnage avec un physique spécial ( gros ou maigre ou s'que tu veux ) il y a toujours un traitement sur l'obésité ou autre. 

Et perso ça me dérange, j'veux pas lire un truc sur l'obésité j'men fou
Revenir en haut Aller en bas
Saskia
Mot de Perle
avatar

Messages : 1371
Age : 23

MessageSujet: Re: Les personnages féminins   Lun 10 Déc 2018 - 18:33

C'est vrai que quand on trouve des personnages qui représentent la diversité, souvent ils sont mal faits et/ou se limitent à parler de leur particularité comme si toute leur vie ne tournait qu'autour de ça.
Alors que c'est bien d'avoir quelques fois des histoires qui explorent en profondeur la particularité d'un personnage mais c'est sûr que ça devient gênant quand c'est tout le temps comme ça.

Je pense qu'il y a un problème au niveau des gens qui les créent et se disent juste que ça va augmenter leur public et que comme de toute façon les gens en manque de représentation sont prêts à s'intéresser à n'importe quoi qui leur promet de montrer les personnages qu'ils cherchent sans se soucier de la qualité tellement c'est dur à trouver, bah du coup ils prennent pas la peine de se fatiguer à faire leur travail correctement. C'est sûr que c'est plus facile de balancer un ramassis de clichés que de se renseigner suffisamment pour faire quelque chose de bien. Donc bah du coup si dans leur tête une personne grosse passe sa journée à se demander comment maigrir et à faire des régimes il n'y a pas vraiment de risque d'obtenir en résultat un bon personnage.

Il y a aussi l'idée comme quoi il est bien d'avoir un personnage principal qui corresponde le plus possible à la majorité des gens pour facilité l'identification. Comme si c'était une bonne chose ! (En fait pas du tout) Non mais genre... comme si depuis toujours les gens faisant parti de minorités ne s'intéressaient pas à des histoires avec des héros qui ne leur ressemblent pas. (Étrangement c'est pourtant le cas hein, c'est juste énervant quand il n'y a que ça de disponible) Et que du coup suivant cette idée, une bonne partie des personnages différents qu'on peux trouver se retrouvent limités au rôle de personnages secondaires et donc logiquement moins développés. C'est comme ça qu'on se retrouve parfois avec le noir qui n'est que noir, le gay qui n'est que gay, ect. Alors qu'avoir un personnage principal particulier permet à la fois de faire plaisir aux gens concernés par la particularité en question, mais également aux gens non concernés d'avoir une occasion de se mettre un peu à la place des autres et d'encourager l'ouverture d'esprit. En plus si c'est un personnage principal, il peut plus facilement être décrit avec plus de profondeur et ne pas être limité à sa particularité.

Tout ça est dommage et ce sont les deux choses sur lesquelles il faut batailler : plus de représentation, et une meilleure représentation.

Il n'y a aucune raison pour ne pas avoir d'histoires avec par exemple un héros obèse qui s'en fiche de son poids et qui veut juste... devenir le meilleur sorcier de tous les temps dans un monde où il faut sans cesse fabriquer de nouvelles potions magiques pour détruire d'horribles plantes carnivores de plus en plus puissantes. Ou alors une lesbienne dont le principal but dans la vie n'est pas de vivre une grande histoire d'amour avec la femme de ses rêves mais... de finir de mettre au point sa géniale invention scientifique qui révolutionnera le futur de l'humanité. Ou encore un homme noir et sourd dont le plus grand rêve n'est pas d'entendre et de vaincre le racisme mais... d'être le premier détective à résoudre un mystère incroyable que personne n'arrive à comprendre.

(Si par hasard vous avez envie d'écrire un truc dans le genre mais que vous manquez d'inspiration, n'hésitez pas à me demander de vous donner d'autres exemples, mon imagination est sans limites. )
Revenir en haut Aller en bas
https://saskiaauteure.wordpress.com/
Envolée
Quill Queen
avatar

Messages : 31156
Age : 26
Localisation : Région parisienne
Loisirs : Vivre
Auteur/Lecteur : Les deux !

MessageSujet: Re: Les personnages féminins   Lun 10 Déc 2018 - 18:51

Je te rejoins sur tout, Saskia. En fait je n'ai rien à ajouter, tu as tout très bien expliqué. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://elodie-agnesotti.com/
soldat-rose
Mot de Vermeil
avatar

Messages : 4247

MessageSujet: Re: Les personnages féminins   Mar 11 Déc 2018 - 9:48

Je sais pas pourquoi y'a un truc qui me dérange dans ce que tu dis mais je sais pas l'expliquer. 

J'ai l'impression qu'en te lisant avoir un personnage "beau" ( au sens large ) c'est limite mal.
Revenir en haut Aller en bas
Envolée
Quill Queen
avatar

Messages : 31156
Age : 26
Localisation : Région parisienne
Loisirs : Vivre
Auteur/Lecteur : Les deux !

MessageSujet: Re: Les personnages féminins   Mar 11 Déc 2018 - 10:06

Ben non, ce n'est pas mal. Ce qui est mal, c'est de n'avoir QUE des héros beaux, c'est l'absence de diversité.
Revenir en haut Aller en bas
http://elodie-agnesotti.com/
soldat-rose
Mot de Vermeil
avatar

Messages : 4247

MessageSujet: Re: Les personnages féminins   Mar 11 Déc 2018 - 13:41

J'ai pas la sensation qu'il y en est tant que ça moi, après je lis presque plus faut dire.
Revenir en haut Aller en bas
Envolée
Quill Queen
avatar

Messages : 31156
Age : 26
Localisation : Région parisienne
Loisirs : Vivre
Auteur/Lecteur : Les deux !

MessageSujet: Re: Les personnages féminins   Mar 11 Déc 2018 - 13:42

Bah en tant que (relativement) grosse lectrice, je peux te dire qu'on trouve peu de femmes laides, handicapées ou juste grosses en littérature.
Revenir en haut Aller en bas
http://elodie-agnesotti.com/
soldat-rose
Mot de Vermeil
avatar

Messages : 4247

MessageSujet: Re: Les personnages féminins   Mar 11 Déc 2018 - 13:57

Dac, j'veux bien te croire très chère élo ! 

Par contre j'aime les cicatrices
Revenir en haut Aller en bas
Saskia
Mot de Perle
avatar

Messages : 1371
Age : 23

MessageSujet: Re: Les personnages féminins   Mar 11 Déc 2018 - 14:17

Oui voilà, le que est important. Le fait qu'il existe des héros "beaux" n'est pas un problème, au contraire, mais qu'on arrive difficilement à trouver autre chose, là c'est un problème.

Et clairement il y a un gros problème de proportion. Je ne connais pas les chiffres exacts mais j'ai l'impression qu'il y a environ 99% de héros "beaux" (alors que dans la réalité les gens faisant parti de la majorité ne sont pas aussi nombreux que ça) et il faut vraiment bien chercher pour trouver les autres parce qu'une fois que t'as lu les 2 ou 3 livres connus à ce sujet bah on te facile pas la tâche pour accéder aux quelques autres qui existes. Et en prenant un livre aux hasard, on n'a presque aucune chance de tomber sur quelque chose qui sort de l'ordinaire.

Le pire c'est que tous les auteurs ne sont pas conscients que la littérature n'est pas neutre et que tous les livres véhiculent des idées et des visions du monde que vont recevoir les lecteurs, peut importe que l'auteur souhaite leur transmettre de manière réfléchie ou non. Ce n'est pas parce qu'on écrit un livre de divertissement qui soit banal et ressemble à beaucoup d'autres, avec des personnages banals et une vision du monde banale de privilégié, que ça n'a aucun impact sur les lecteurs, au contraire à voir ça partout ça finit par leur rentrer dans la tête que c'est un idéal. Et si on écrit et qu'à l'intérieur de nos écrits on ne s'implique pas pour la diversité, que ce soit de manière subtile ou non, quelques soient ses intentions, on n'est jamais neutre, on soutien le mouvement adverse, il faut le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
https://saskiaauteure.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les personnages féminins   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les personnages féminins
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mot à Mot - Forum d'écriture :: Whisky bar :: Arts :: Écriture-
Sauter vers: